Découverte

Le fleuve Congo, un appel puissant, au Kongo-Central

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

En traversant la Province du Bas-Congo, le fleuve creuse dans les Monts Mayumbe (ex-Monts de Cristal), une gorge étroite de 400 mètres de large et profonde par endroits de 90 mètres. Sur une distance de 350 kilomètres, il forme 32 chutes  et rapides sur une dénivellation de 260 mètres environ.

Le site d’Inga se dresse près de Lufu, à  environ une soixantaine de km au nord-est de Matadi. Sur son parcours le fleuve s’adjoint la rivière Mpozo. De Matadi à Banana, le fleuve redevient navigable sur son bief maritime qui s’étend sur 137 kilomètres. Il arrose Boma au passage où est installé le deuxième port de la province. Au gré de ses caprices, le fleuve quitte les Monts Mayumbe, en aval de Boma pour former un estuaire parsemé de nombreuses îles basses et marécageuses, dont l’île Mateba, important centre d’élevage. Il atteint par sa rive droite, à l’extrémité de laquelle se dressent le port de Banana et la ville de Moanda.

Vers le sud de Moanda, à quelques kilomètres seulement, le fleuve se jette dans l’océan via l’impressionnante embouchure, large de dix kilomètres. C’est là qu’a pris naissance Banana, le plus ancien poste colonial du pays. Des comptoirs européens y existaient depuis le début du 19ème siècle, alors que le port était un actif marché d’esclaves, dont on voit encore de nombreux vestiges : maisonnettes en ruines, bracelets de chevilles, petits canons rouillés. Dans ce déchaînement de l’eau du fleuve, surgissent plusieurs îlots habités par des pêcheurs. Dombo et Bula Mbemba qui fut un grand centre pénitencier aujourd’hui à l’abandon. De l’autre côté de l’embouchure, on peut admirer la ville de São Antonio en territoire angolais.